TRÉSORS CACHÉS DU MORBIHAN : la forteresse de Largoët

 
29/08/2019 :

En Bretagne Sud, le Morbihan recèle des trésors insoupçonnés, aussi précieux que méconnus. À 30 km du camping, dans la petite commune d'Elven près de Vannes, la forteresse bretonne de Largoët en fait partie. Il faut s'éloigner des sentiers battus pour découvrir, perdues au milieu des bois, les ruines monumentales d'un donjon du XIVe siècle et une majestueuse tour ronde construite au XVe siècle.

La forteresse de Largoët dans le Morbihan

Un donjon monumental au milieu des bois

Même en ruines, la forteresse de Largoët est impressionnante et n'a rien perdu de sa superbe. Les tours d'Elven offrent un très bel exemple d'architecture militaire médiévale. On entre par l'ancienne porte du XIIIe siècle et son pont-levis, accueillis par deux belles tours rondes percées d'archères. Dans l'enceinte, le donjon octogonal s'élève sur cinq étages, à 50 mètres de hauteur. Il s'agit du plus haut donjon de France après la Tour de Crest dans la Drôme et le donjon de Vincennes !
Au fil du temps, la forteresse de Largoët se transforme en résidence seigneuriale, plus confortable. En témoigne, la tour Ronde construite à la fin du XVe siècle sur le modèle de la tour du Connétable du château ducal de Vannes. Les étages résidentiels étaient pourvus de cheminées et de latrines, et reliés au logis sud par une galerie de bois. Au sous-sol étaient aménagées trois canonnières. Remarquablement restaurée en 1905, sous la direction de l'architecte rennais Jobbé-Duval, la tour n'est malheureusement ouverte à la visite qu'en de rares occasions.

À lire aussi sur le blog : "Le Château de Suscinio : la tournée des grands Ducs à Sarzeau !"

Un peu d'histoire...

La présence d'un château est attestée pour la première fois au XIe siècle. Mais la forteresse telle que nous la connaissons aujourd'hui a été bâtie entre le XIIIe et le XVe siècle.
Entre 1474 et 1476, Jean IV, seigneur de Rieux, y retient prisonnier Henri Tudor, duc de Richmond et futur Henri VII d'Angleterre.
En 1490, le château est démantelé par ordre du roi Charles VIII, mais Anne de Bretagne, devenue duchesse de Bretagne, ordonne sa restauration.
En 1656, la forteresse en partie ruinée est vendue à Nicolas Fouquet, ministre des Finances de Louis XIV, puis à Louis de Trémereuc, chevalier et conseiller au Parlement de Bretagne.
En 1862, l'édifice est classé monument historique, ce qui le sauve d'une démolition certaine envisagée par la commune. Dans les années 1970, la place forte bretonne fera l'objet d'importants travaux de restauration.

Le saviez-vous ?

- Les ruines de Largoët ont servi de décor pour le tournage de films historiques, dont "Lancelot du Lac" (Robert Bresson, 1974) et "Chouans !" (Philippe de Broca, 1988).
- Une légende raconte qu'un mystérieux souterrain relierait les Tours de Largoët à l'Auberge du Lion d'or, au centre bourg d'Elven, 3 km plus loin. Pour l'heure, personne ne l'a encore découvert.
- En saison, un landscape permet de découvrir la forteresse et la forêt au travers d'un parcours en 12 étapes avec 12 épreuves à relever et des énigmes résoudre. Une activité incontournable pour les amateurs d'escape Game et les familles !

Pour préparer votre visite, consultez toutes les infos utiles et pratiques sur le site de la forteresse de Largoët.
Cet article vous a plu ? Partagez-le !
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +
  • Linkedin
  • Pinterest
  • Email